ès


ès

ès [ ɛs ] prép.
Xe; contract. de en et de l'art. plur. les
Vieilli Dans les..., en matière de... (avec un plur.).Mod. Docteur ès sciences. Licence ès lettres. Ès qualités. ⊗ HOM. Ace, esse, 1. s.

Es Symbole chimique de l'einsteinium.

ès
Prép. En, dans les, en matière de. Docteur ès sciences. Licencié ès lettres. (N.B. Toujours suivi d'un Plur.; emploi essentiellement limité à la dénomination de certains diplômes.)

⇒ÈS, prép.
Archaïque
A.— [Introduisant des compl. au plur. dans des formules figées] Dans les.
1. [Dans des loc. jur.] La somme de quinze mille écus, qu'il a ce jourd'hui remise (...) ès-mains du sieur époux futur (BOREL, Champavert, 1833, p. 136).
Ès qualités. Selon les qualités, les prérogatives propres à sa fonction. J'y fus présenté ès qualités à dix-sept évêques (BILLY, Introïbo, 1939, p. 195).
2. [Dans des titres officiels attestant une spécialité] En. Licence, doctorat ès lettres, ès sciences.
a) [Dans les titres universitaires] Mais, monsieur, la licence ès lettres, aujourd'hui, ça mène à tout! (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 19).
b) [Dans d'autres domaines] J'ai acquis aujourd'hui, me dites-vous d'après vos règlements, le droit de demander des lettres de maîtres ès jeux floraux (HUGO, Corresp., 1820, p. 308).
P. ext. [Devant des noms au sing. dans des dénominations non officielles] « Mérodack, votre élève ès-provençal, si vous voulez » (PÉLADAN, Vice supr., 1982, p. 136). À un étudiant ès philosophie (BENDA, Fr. byz., 1945, p. 288).
3. [Dans certains noms géogr.] On découvre toute la plaine de Neuvy, Mery-ès-Bois et Presly (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1906, p. 271).
B.— [Dans des formules qui imitent et parfois parodient le style arch.]
1. Littér. Avec les indications suffisantes pour trouver mon domicile ès champs (BALZAC, Corresp., 1839, p. 617). — La guerre. — Où? — Ès Espagnes (BERTRAND, Gaspard, 1841, p. 154) :
Et il se surveillait, redoutant de lui paraître froid (...) et prenant garde, ès cajoleries, d'en avoir toujours un peu de reste.
MONTHERL., J. filles, 1936, p. 995.
2. [En parodiant les grades universitaires] Bonaventure Chastelart, licencié ès bavarderies (BOREL, Champavert, 1833, p. 118).
[Devant des noms au sing.] Jeter le coup d'œil du maître ès camouflage sur votre déguisement (G. LEROUX, Parfum, 1906, p. 155). Les conseils d'un ami, maître ès dandysme (QUENEAU, Exerc. style, 1947, p. 45).
Rem. 1. Il y a méconnaissance de l'étymol. du mot dans les emplois devant des noms au sing. Il semble que pour le sens ling. actuel, ès soit devenu synon. de en. 2. L'usage semble quelque peu flottant dans les dénominations récentes des grades universitaires, qui, notamment devant les noms de spécialité commençant par s, mettent ès en concurrence avec en et avec de ou des; on trouve ainsi ds le Bulletin officiel du Ministère de l'Éducation du 28 juillet 1977 : licence et maîtrise ès sciences physiques, p. 2170 à côté de : licence et maîtrise de sciences physiques appliquées, p. 2177, et de : licence en sciences et techniques des activités physiques et sportives, p. 2173.
Prononc. et Orth. :[]. Pour LITTRÉ, devant consonne on doit prononcer [] de la même manière que dans des. BARBEAU-RODHE 1930 indique que [] est une prononc. vieillie. D'apr. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 398, on prononce [] dans ès-lettres mais non dans ès-sciences ni dans Saint-Pierre-ès-liens. On ne fait pas la liaison entre un subst. sing. ou plur. et ès; ex. : bachelier (bacheliers)/ès-lettres (cf. ibid. p. 445). Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Homon. esse. Étymol. et Hist. Ca 1050 (Alexis, éd. Chr. Storey, Prologue). Contraction de en les; cf. NYROP, Ét. gramm. fr., t. 16, n° 2, pp. 11-12. Fréq. abs. littér. :137.

ès [ɛs] prép. et art.
ÉTYM. V. 980; contraction de la prép. en, et de l'art. plur. les et remplaçant aussi aux.
1 Vieilli (dès le XVIIe) ou littér. (par archaïsme, ou plais.). Dans les… En matière de… (avec un pluriel).
1 Le singe, maître ès arts chez la gent animale.
La Fontaine, Fables, XI, 5.
2 Au poète impeccable, au parfait magicien ès lettres françaises (…)
Baudelaire, les Fleurs du mal, Dédicace.
2 Mod. (Dans des expr.). || Doctorat, docteur ès lettres, ès sciences (pour le doctorat d'État). || Licence, licencié, licenciée ès lettres (→ Doctorat, cit. 1).Par dénigrement. || Être licencié(e) ès bêtises.REM. Le subst. suivant ès doit obligatoirement être un pluriel; l'emploi (attesté) avec un singulier est un barbarisme.
Dr. || Ès qualités : à cause d'un titre, d'une fonction particulière.Ès-mains de : à. || Remettre qqch. ès-mains (ou ès mains) de qqn.
3 Verser de l'argent ès mains d'un percepteur ressemble terriblement à l'opération niaise qui consiste en le jet d'une pareille somme dans un abîme probablement sans fond.
A. Allais, Contes et Chroniques, p. 242.
HOM. Esse.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.